Le pruneau d’Agen

Le pruneau, un fruit pas comme les autres

Le pruneau d’Agen (Photo de Michel Chaugier)
Le pruneau d’Agen (Photo de Michel Chaugier)

Importé en Europe via la route de la soie, le prunier s'établit sous l'impulsion des grecs et des romains, dans tout le bassin méditerranéen.
Le pruneau séché, qui se conserve pendant de longue période, devient le fruit idéal pour les longs voyages en caravanes ou sur mer. 
De plus, sa haute valeur nutritionnelle, et son goût unique en fond un met très apprécié de tous les marins, luttant ainsi contre le scorbut.

Le pruneau d’Agen (Photo de Michel Chaugier)
Le pruneau d’Agen (Photo de Michel Chaugier)

Histoire d'un fruit 

Au XII siècle, les moines Bénédictins de l'Abbaye de Clairac (entre Agen et Villeneuve), de retour de la IIIème croisade, eurent l'idée de greffer des pruniers locaux avec des plants ramenés de Damas en Syrie.
Une nouvelle variété est ainsi créée, elle portera le nom de Prune d'Ente (du vieux français "enter" qui signifie greffer).

Ce nouveau fruit à la peau fine, offre une belle robe bleu mauve, recouvert de "pruine", une fine couche cireuse blanchâtre, légèrement poudreuse. Le fruit s'acclimate parfaitement aux régions du sud-ouest, autant pour son climat que pour sa gastronomie, il va devenir le fruit incontournable de la région.

Grâce à son port sur la Garonne, Agen s'impose comme la ville principale pour l'exportation de pruneaux.
Naviguant sur les "Gabarres" petits bateaux à voile et d'hallage, ils étaient transbordés sur des navires adaptés à la navigation en mer, dans le port de Bordeaux. Comme ces pruneaux étaient estampillés du nom du port d'embarquement d'origine, ils étaient connus sous la dénomination "Pruneaux d'Agen".

Photo de Michel Chaugier
Photo de Michel Chaugier

Cueillette et séchage

La récolte se fait entre le 15 août et le 20 septembre. Les fruits mûrs sont ramassés par secouage du prunier de manière manuelle ou à l'aide de vibreurs mécaniques qui font tomber les prunes sur de larges toiles tendues.
La qualité du pruneau dépend pour beaucoup de la maturité de la prune. Les fruits cueillis sont lavés à l'eau douce et sont ensuite séchés naturellement au soleil, ou industriellement, au four.
En France, les prunes sont généralement séchées dans des tunnels de séchage. Elles y passent de 20 à 24 heures, maintenue entre 70 et 80 °C jusqu'à ce que leur taux d'humidité résiduel soit ramené à 21-22 %. Ce taux d'humidité réduit permet une bonne conservation sur plusieurs années en atmosphère naturelle.

L'unanimité autour du fruit.

Ce petit fruit va connaitre un véritable essor entre le XVIIème et le XIXème siècle. Ces atouts ? Energétique, riche en fibre, en minéraux et en vitamines, facile à stocker, le pruneau fait le bonheur de tous les marins.
Embarqué comme provision de bord pour les voyages au long cours, le pruneau va faire le tour du monde, bien au-delà des mers et des océans, sur tous les continents.
Les bretons l'adopteront complétement grâce à leur recette unique, un mélange d'œufs, de farine et de sucre, créant ainsi le fameux far breton aux pruneaux.

Nos recettes de cuisine

Brochettes de porc aux pruneaux
+
Brochettes de porc aux pruneaux
La galette des rois aux noix et aux pruneaux
+
La galette des rois aux noix et aux pruneaux
Cake aux pruneaux et aux noix
+
Cake aux pruneaux et aux noix
Gâteau aux pruneaux
+
Gâteau aux pruneaux
Cailles aux pruneaux flambées à la vieille prune
+
Cailles aux pruneaux flambées à la vieille prune
Tourte aux pruneaux
+
Tourte aux pruneaux

Photos de Michel Chaugier (sauf Instagram)

Les Produits de Nouvelle-Aquitaine vous propose : 
Notre reporter gourmand part sur les traces du pruneau d'Agen chez le producteur Jacques Pomiès dans le Lot-et-Garonne. Il découvre alors l'art de fabrication des fameux pruneaux. Sa curiosité l'emmène depuis le verger, vers l'atelier de transformation des fruits jusqu'à leur dégustation à l'ombre d'un prunier...

Le pruneau d’Agen vu par vous sur Instagram

#paysdebergerac  #pruneaudagen