Site officiel du tourisme en Pays de Bergerac - Vignoble et Bastides - Dordogne - Périgord

Les Jardins de Sardy : une parenthèse enchantée

J'ai profité d'un rendez-vous B for You pour (re)découvrir les Jardins de Sardy. Encore une fois, j'ai été subjuguée par la beauté des lieux ! Je vais essayer, en quelques mots, de vous partager cet éternel coup de coeur. ...

 

 

 


 

Les Jardins de Sardy : une parenthèse enchantée

 

Par Marie | 28 juin 2021

 

 


Un souvenir intact

C'est lors d'une belle journée ensoleillée, que juin sait nous offrir, en milieu d'après-midi, que j'ai pris le chemin des Jardins de Sardy. À peine arrivée, j'ai retrouvé ce lieu tel qu'il était resté gravé dans mes souvenirs : agréable, bucolique et apaisant.

Direction l'accueil pour être accueillie par une guide charmante, Noémie, qui, après une explication très complète sur les lieux (origine XVIIème), nous a accompagné pour une promenade champêtre au milieu des fleurs et autres plantes.

Devinettes olfactives

Arrivés au jardin des senteurs, notre guide s'est amusée à nous faire sentir des feuilles de différents arbustes pour nous faire deviner des odeurs.  Exercice ô combien difficile certainement parce que le processus par lequel les souvenirs olfactifs sont formés diffère de celui des autres sens ? Bref, quelques personnes ont toutefois réussi à trouver les bonnes réponses !

Balade bucolique

De façon tranquille, la balade s'est prolongée en contrebas ; il fallait bien tout ce temps pour prendre le temps d'admirer, de flâner et de prendre mille et une photos. Puis la découverte des lieux s'est focalisée sur le grand bassin, point d'orgue des jardins. Confortablement installés, nous nous sommes délectés des nuances entre les jardins Italiens, Anglais, Français ... jusqu'au point d'orgue : un magnifique poème de Georges Sand que nous a conté Noémie.

À Aurore


La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même.

Elle est belle pour qui la voit,
Elle est bonne à celui qui l’aime,
Elle est juste quand on y croit
Et qu’on la respecte en soi-même.

Regarde le ciel, il te voit,
Embrasse la terre, elle t’aime.
La vérité c’est ce qu’on croit
En la nature c’est toi-même.

 

George Sand

et le final !

La visite s'est terminée tout doucement, à observer chaque détail de massif, à essayer de garder un maximum de belles images en tête, à rêver à une vie de princesse qui, tous les matins se réveillerait au milieu de cette splendeur ... avant d'aller rejoindre le salon de thé pour une infusion à la verveine citronnée ... des Jardins de Sardy of course !

Je vous invite vraiment à aller visiter cet écrin de beauté : c'est excellent pour le moral !